Olivier Norek


Photo : Bruno-Chabert

> rencontre-dédicace Café-Bibliothèque CHABRILLAN – vendredi 1er juin 18h (en savoir plus)

Olivier Norek travaille d’abord en tant que bénévole pour Pharmaciens sans frontières durant trois années, lors desquelles il participe à la réhabilitation d’un hôpital à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane, ainsi qu’à l’approvisionnement en matériel médical des hôpitaux et camps de réfugiés des territoires en guerre de l’ex-Yougoslavie (1994-95).
Il devient ensuite, et pendant une quinzaine d’années, lieutenant de police à la section des enquêtes et recherches du SDPJ 93.
« Je passe un contrat avec le lecteur. Il sait que dans mes bouquins, le fond socio-politique est vrai, sans exagération, avec un brin (appuyé) de recherche journalistique. Pareil pour l’enquête de police, si elle n’existe pas dans sa forme romancée, toutes ses composantes sont tirées de faits réels. Je place le lecteur dans la poche de l’enquêteur, sans caricature ni angélisme. C’est comme ça que l’on bosse, que l’on réussit ou que l’on se plante. »
« Toute situation à son envers et toute vérité, une part de mensonge. Mes personnages positifs ont un côté sombre et mes criminels restent humains. Mais d’un autre coté, depuis quand les choses sont elles simples ? […] Je veux surprendre le lecteur à chaque chapitre, transformant un père de famille en braqueur, une voleuse de bijoux en justicière, un flic en vengeur, un gamin en terreur psychopathe. »
(itw pour milieuhostile.net)
Vous voilà prévenus !

> Entre deux mondes